06 31 21 36 59

Lieu-Dit Burladis - 47500 FUMEL

Au cabinet ou en téléconsultation

Mardi au Samedi de 9:00 à 20:00

Top

Cholestérol : Comment le Faire Baisser Naturellement

Cholestérol, bon cholestérol, mauvais cholestérol… Il y a de quoi s’y perdre. Que manger ? Faut-il se mettre au régime ? Comment le faire baisser naturellement ? Pour y voir plus clair, je vous explique tout ce que vous avez voulu savoir sur le cholestérol.

Pour tout savoir, écoutez ma chronique hebdomadaire sur Radio 4  !

 

 

 

 

Radio 4

Retrouvez l’intégralité de l’émission retranscrite ci-dessous pour les personnes mal-entendantes.

Chers auditeurs bonjour !

Pour ce nouveau rendez-vous, je vais plutôt m’adresser aux personnes qui ont du cholestérol. Bien que ce que je vais expliquer puisse concerner tout le monde.

 

Qu’est-ce que le cholestérol exactement Laurence ?

Le terme cholestérol regroupe en fait plusieurs formes de cholestérol.

Selon le poids des molécules, il est classé en VLDL, LDL, HDL.

Pour imager les différences entre ces 3 formes, comparons-les à un peu de la terre que l’on mélange dans de l’eau. Au début l’eau est trouble, puis les grains se déposent au fond en fonction de leur poids. Le cholestérol c’est un peu pareil.

VLDL = very low density lipoproteins sont ceux qui se déposent le plus dans nos artères.

LDL = low density lipoproteins se déposent aussi.

Et HDL = high density lipoproteins lui passe sans se déposer. Il « nettoie » en quelque sorte nos systèmes artériels. Les gens disent souvent du « bon cholestérol ».

Le cholestérol dangereux, que les gens appellent le « mauvais cholestérol » est donc le VLDL et le LDL. Ils sont dits athérogènes, car ils forment des dépôts, des plaques athéromateuses, qui peuvent être responsables de pathologies artérielles, cardiaques. Ils bouchent les artères et leur font perdre leur élasticité.

Alors Laurence, que faire quand on a du « mauvais » cholestérol ?

Le cholestérol apparaît suite à un ensemble de facteurs. Génétiques, environnementaux, modes de vie et surtout alimentaires. Par notre alimentation nous pouvons générer des maladies de la nutrition, comme le cholestérol ou équilibrer nos bilans lipidiques.

Lors de mes consultations, en tant que diététicienne nutritionniste spécialisée, j’analyse d’abord les bilans sanguins de mes patients, puis leurs habitudes alimentaires, et les autres facteurs qui peuvent avoir un impact. Car il ne suffit pas de dire, comme j’ai du cholestérol, alors j’arrête de manger gras. Non. D’autres aliments ont un effet sur nos taux de « bons et mauvais » cholestérols.

Je construis avec eux une prise en soin diététique qui leur soi propre et personnelle. Je propose une modification thérapeutique de leurs modes de vie.

Dernièrement, j’ai une patiente qui a perdu 10% de son LDL en 3 mois avec les fêtes de fin d’année au milieu ! Sans prendre de traitement. Avec seulement quelques ajustements, des modifications. Par exemple, une des modifications consiste à faire ses vinaigrettes et autres assaisonnements crus avec de l’huile de noix.

Concrètement en agissant sur les différents facteurs par des conseils hygiéno-diététiques adaptés à chaque personne, nous pouvons donc intervenir sur ces taux de cholestérol pour les améliorer.

Faire baisser le mauvais cholestérol, et augmenter le bon.

Quel que soit l’âge, je ne suis pas là pour révolutionner les habitudes. Cela aurait un effet globalement négatif. Ni mettre en place, d’ailleurs, un régime restrictif, dont nous avons déjà évoqué les effets néfastes.

Souvent la perte de quelques kilos se fait en même temps. Doucement, mais sûrement, au fil des mois. Aussi des conseils hygiéno-diététiques ciblés et personnels vous aideront à agir sur vos facteurs et à retrouver des taux de cholestérol dans les normes.

Merci Laurence. De quoi nous parlerez-vous lors de notre prochain rendez-vous ?

Merci à vous !

Lors de notre prochain rendez-vous, nous plongerons dans le monde des additifs alimentaires, pour comprendre un peu mieux ce que nous mangeons.

Bonne semaine à toutes et tous et à bientôt !

Laurence MYR

Diététicienne nutritionniste Diplômée d’État spécialisée - D.U. Nutrition de l'Obésité et Conséquences Métaboliques, D.I.U. Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et DPC Diabète (DT2)

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Écrire un commentaire