06 31 21 36 59

Lieu-Dit Burladis - 47500 FUMEL

Au cabinet ou en téléconsultation

Mardi au Samedi de 9:00 à 20:00

Top

Perturbateurs Endocriniens et l’Alimentation

Perturbateurs endocriniens et alimentation, existe-t-il un lien ?  Quels sont ces perturbateurs endocriniens ? Où les trouve-t-on ? Que font-ils sur nos organismes ?

Des pistes et des explications dans ma chronique hebdomadaire sur Radio 4 chaque jeudi à 10h15 et à 17h15 !

 

 

Radio 4

Retrouvez l’intégralité de l’émission retranscrite ci-dessous pour les personnes mal-entendantes.

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, j’aborderai dans notre chronique hebdomadaire les liens qui existent entre les perturbateurs endocriniens et l’alimentation. Un sujet sérieux qui concerne chacun de nous.

Que sont les perturbateurs endocriniens Laurence ?

Scientifiquement, les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme. Elles peuvent interférer avec le fonctionnement de notre système endocrinien, c’est-à-dire nos hormones. Elles peuvent provoquer des effets néfastes sur l’organisme d’un individu et/ou sur sa descendance.

Selon, l’institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), il existe de très nombreux composés capables d’interagir avec notre système hormonal. Nos hormones sont de précieux messagers et régulateurs de fonctions vitales. La faim, la soif, le sommeil, la reproduction, par exemple sont sous contrôle endocrinien.

Quant aux perturbateurs endocriniens, soit ils envoient de « faux » messages, soit ils « bloquent la réception » de nos messages hormonaux naturels, soit ils « détournent et transforment » l’information.

Selon l’INSERM « Les sources d’exposition sont nombreuses et difficiles à maîtriser. Les conséquences biologiques de ces expositions sont quant à elles encore mal appréhendées et complexes à étudier. C’est pourquoi l’étude des perturbateurs endocriniens représente aujourd’hui un enjeu majeur pour le corps médical et les pouvoirs publics. »

Quels liens existent-ils avec l’alimentation, Laurence ?

En ingérant certains aliments contaminés par les perturbateurs endocriniens, nous ouvrons la porte de notre organisme à ces substances nocives et cancérigènes. « Il existe effectivement dans notre environnement environ 150 000 composés dont l’action combinée pourrait avoir des effets inattendus sur la santé humaine au regard de leur innocuité reconnue ou supposée en tant que substances isolées. » Des tests scientifiques de l’ANSES et de l’INSERM mettent en exergue ces relations. Il y a un « effet cocktail » cumulatif. Leur toxicité est exacerbée par les pesticides par exemple. Malformations des descendants, cancers, maladies de la nutrition comme le diabète, l’obésité pourraient aussi être liées à ces perturbateurs endocriniens.

Aujourd’hui, il est concrètement très difficile de se protéger. Puisque même les eaux de boissons contiennent des résidus de pilules contraceptives que prennent les femmes. J’apporte des solutions ponctuelles à certains de mes patients inquiets. En fonction de leurs habitudes de vie. C’est vraiment du sur-mesure.

Un sujet qui porte à réfléchir Laurence… De quoi parlerons-nous la semaine prochaine ?

Oui Christophe. Tout à fait.

La semaine prochaine, nous parlerons des régimes amaigrissants. Bonne semaine à toutes et tous !

Laurence MYR

Diététicienne nutritionniste Diplômée d’État spécialisée - D.U. Nutrition de l'Obésité et Conséquences Métaboliques, D.I.U. Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et DPC Diabète (DT2)

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Écrire un commentaire