06 31 21 36 59

Lieu-Dit Burladis - 47500 FUMEL

Au cabinet ou en téléconsultation

Mardi au Samedi de 9:00 à 20:00

Top

L’Image au Corps Véhiculée par Notre Société

Selon les époques , l’image au corps véhiculée par chaque société et groupe social évolue. Le modèle actuel est-il atteignable ? Est-ce un mythe ou la réalité ?

Pour tout savoir écoutez ma chronique hebdomadaire sur Radio 4  !

Radio 4

Retrouvez l’intégralité de l’émission retranscrite ci-dessous pour les personnes mal-entendantes.

Chers auditrices et auditeurs bonjour !

Cette semaine, je vais évoquer un volet à la fois alimentaire et sociétal : l’image au corps véhiculée par notre société.

Qu’entendez-vous par là Laurence ?

Que ce soit les médias tels que la publicité, les stars, la télé, les journaux, nous vivons dans une société où de nombreux vecteurs modèlent notre image au corps.

Pourtant cette perception que nous pensons propre à nous même, est seulement une construction de la société dans laquelle nous évoluons.

Prenons les statuettes préhistoriques. La femme est large, avec de gros seins nourriciers tombant sur le ventre, un bassin parfois énorme. En fait, cette femme idéale représentait la fertilité, l’enfantement, la mère nourricière. Dans une société où la nourriture était nettement moins abondante qu’aujourd’hui.

Car aujourd’hui justement et paradoxalement, alors qu’il y a une profusion de nourriture jamais égalée, nous assistons à un culte de la minceur voire de la maigreur. Culte qui aboutit de plus en plus souvent à des troubles des conduites alimentaires.

Les femmes doivent avoir des silhouettes filiformes avec des seins lourds et bien soutenus, des fesses rebondies, et une taille de guêpe. Les hommes eux, doivent être forts et musclés. Au ventre en tablette de chocolat, et aux biceps capables de nous emmener au bout du monde sans sourciller.

Comment y arriver alors ?

Magazines aux stars photoshopées, publicités aux mannequins fabriquées par la chirurgie esthétique et la sous-alimentation voire l’anorexie, nous renvoient des images irréalisables naturellement.

Beaux, jeunes, riches et intelligents, tels sont les critères portés par les séries, les médias. Tant et si bien, que ne pouvoir être conforme à ces normes de poupées Barbie et de Ken, engendre un mal-être profond qui se développe au fil des années. Le vieillissement naturel de la peau avec les rides puis les cheveux blancs, finit d’achever le peu d’estime que de nombreuses de personnes se portent.

Si vous saviez le nombre de patients que je reçois qui sont marqués par ces images. Images qui deviennent leurs objectifs. Objectifs inatteignables ! Cela ne veut pas dire qu’il faut rester dans sa condition. Il est toujours possible de l’améliorer. Mais cela passe d’abord par une reconstruction de l’estime de soi. Perdre du poids, se remuscler sont des objectifs réalistes. Perdre 30 kilos en 1 an et devenir Rambo sur cette même période relève de l’utopie. De l’impossible.

Lors de mes consultations, il est primordial d’aider chaque personne à s’accepter. Accepter son corps aussi imparfait soit-il. Nous ne serons jamais identiques à ces images construites. Cela ne nous empêche pas d’être beaux, et heureux.

Le bonheur passe avant tout par la satisfaction et le plaisir. Plaisir de manger, plaisir de faire une activité physique, plaisir d’avoir une alimentation équilibrée.

Merci Laurence. De quoi nous parlerez-vous la semaine prochaine ?

Avec un peu d’humour nous nous interrogerons sur la capacité du chocolat à faire rétrécir les pantalons. En d’autres termes, le chocolat fait-il grossir ?

A la semaine prochaine !

Laurence MYR

Diététicienne nutritionniste Diplômée d’État spécialisée - D.U. Nutrition de l'Obésité et Conséquences Métaboliques, D.I.U. Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et DPC Diabète (DT2)

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Écrire un commentaire