06 31 21 36 59

Lieu-Dit Burladis - 47500 FUMEL

Au cabinet ou en téléconsultation

Mardi au Samedi de 9:00 à 20:00

Top

Prébiotiques, Probiotiques et Symbiotiques

Si nous entendons souvent parler des probiotiques, les prébiotiques et les symbiotiques sont moins connus. Pourtant ils également sont indispensables à notre flore intestinale. Alors explorons ce qui se passe dans nos intestins !

La flore intestinale, qu’est-ce que c’est ?

Notre flore intestinale porte le nom de microbiote. C’est-à-dire la vie en « tout petit ». Bactéries et microchampignons sont les principaux micro-organismes qui constituent le microbiote. Ils évoluent dans ce qui s’appelle le microbiome. C’est-à-dire que chez l’homme cet environnement spécifique de la flore intestinale est constitué par notre système digestif, dont notre estomac et nos intestins.

En relation directe avec la digestion, mais bien plus encore. Des études scientifiques sont actuellement en cours pour cerner l’impact du microbiote sur notre santé. Il est aujourd’hui avéré que son rôle va bien au delà de la digestion. Système immunitaire, humeurs, hormones, pensées, système nerveux, allergies et bien d’autres points encore seraient en lien direct avec notre flore intestinale.

Il existe une bonne flore qui contribue à une digestion efficace et à nous maintenir en meilleure santé possible. Cependant, suite à un déséquilibre, certains micro-organismes néfastes peuvent aussi se multiplier avec des conséquences globales négatives. (fatigue, ballonnements, gaz, mauvaise humeur, diarrhées etc.)

Nous sommes constitués de ce que nous mangeons, et notre microbiote aussi. Nous avons donc le pouvoir de nourrir la bonne ou la mauvaise flore.

 

Comment faire pour nourrir notre microbiote ?

Lors de la naissance, les micro-organismes qui nous entourent rentrent et/ou tapissent notre corps. Ils se trouvent dans les voies naturelles de la mère, et tout ce que l’air renferme.

Ensuite, lors de l’allaitement naturel ou artificiel, d’autres micro-organismes vont continuer de coloniser notre système digestif. Le lait en contient. Puis au fil de l’apprentissage alimentaire et toute notre vie. Certaines souches meurent, d’autres se multiplient.

L’intestin d’une personne adulte contient entre 300 et 500 espèces bactériennes différentes. Le côlon est l’hôte de nombreuses bactéries indispensables à notre santé. Mais certaines peuvent être potentiellement pathogènes comme Clostridium  difficile.

 

Enrichir positivement son microbiote

Une alimentation adaptée à chacun d’entre nous et une assimilation correcte des nutriments sont indispensables à notre bonne santé. Sans une absorption efficace, même l’alimentation la plus équilibrée génère alors des déficiences dans le développement et le maintien de l’organisme.

Dans la digestion des sucres complexes (autrefois appelés sucres lents) la part non digestible par nos enzymes digestives, notamment les   oligosaccharides, sont appelés prébiotiques.

Ils servent de nutriments à des bactéries bénéfiques, en particulier des bifidobactéries et des lactobacilles et favorisent ainsi leur développement et contribuent à limiter l’implantation de germes nocifs. Pour travailler, elles ont besoin d’acides gras. Quant aux protéines, le microbiote arrive à les utiliser, mais produit en retour des substances potentiellement toxiques comme l’ammoniac. Enfin, ces microorganismes dans notre système digestif jouent aussi un rôle dans la bonne utilisation des vitamines notamment B2, B5, B9, B8, B12, K, et minéraux comme le calcium, le magnésium, le fer.

 

Prébiotiques, probiotiques et symbiotiques sont nos amis pour la vie

Absolument indispensables, les prébiotiques, probiotiques et symbiotiques sont en effet nos amis pour la vie. Contenus dans certains aliments, ou parfois ajoutés, ils participent à enrichir notre bonne flore intestinale.

 

Où sont les prébiotiques, probiotiques et symbiotiques ?

Un prébiotique est un ingrédient alimentaire non digestible par l’Homme mais qui stimule sélectivement la croissance et / ou l’activité de certaines bactéries du côlon comme par exemple les bifidobactéries. Autrement dit, les prébiotiques servent d’aliments aux probiotiques. Nous pouvons les trouver dans les sucres (glucides), les acides gras (lipides) et les protéines (protides).

Les aliments qui en contiennent beaucoup sont les FOS (fructo-oligosaccharides dont l’inule). Ils se trouvent principalement dans les racines de chicorée et de pissenlit, les artichauts, les asperges, les topinambours, les oignons, l’ail, le poireau, et la banane. De même que les graines entières telles que l’orge, le seigle. Les produits laitiers fermentés comme le yogourt, le babeurre et le kéfir contiennent des GOS (galacto-oligosaccharides)

Un probiotique est un microorganisme vivant ou mort. Ingéré en quantité suffisante, il exerce un effet positif sur la santé. Les probiotiques sont principalement des bactéries et des levures.

Ils se trouvent donc dans des aliments « vivants », fermentés.

Les produits laitiers fermentés (yaourts, kéfir, etc.), de nombreux fromages (roquefort, camembert etc.) et les légumes fermentés (choucroute, pickles, aliments lacto-fermentés, etc.), le soja fermenté (miso, tempeh…) et le thé fermenté ou kombucha sont les principales sources de probiotiques.

Les produits industriels et ultra-transformés sont naturellement dépourvus de prébiotiques et de probiotiques.

Un symbiotique est le mariage d’un probiotique et de son prébiotique associé. Ainsi, le kéfir de lait, certains yogourts peuvent être des symbiotiques. Le pain au levain peut également en contenir.

Vous avez à présent les clefs pour offrir à votre corps le meilleur. Pour sa santé, et la vôtre !

Laurence MYR

Diététicienne nutritionniste Diplômée d’État spécialisée - D.U. Nutrition de l'Obésité et Conséquences Métaboliques, D.I.U. Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et DPC Diabète (DT2)

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Écrire un commentaire