06 31 21 36 59

Lieu-Dit Burladis - 47500 FUMEL

GPS 44.5122,0.9690

Mardi au Samedi de 9:00 à 20:00

Top

Aliments Ultras Transformés = Danger

Que sont exactement les aliments ultras-transformés ? Comment les reconnaître ? Quels sont leur impacts sur notre santé ? Doit-on les supprimer de notre alimentation.

Écoutez ma chronique sur Radio 4 pour avoir toutes les réponses !

 

 

 

 

Radio 4

Retrouvez l’intégralité de l’émission retranscrite ci-dessous pour les personnes mal-entendantes.

Bonjour à tous et bienvenu dans notre chronique diététique hebdomadaire !

Cette semaine, je vais vous parler du danger des produits ultras transformés. Ils sont présents partout dans l’alimentation et largement consommés sans que le consommateur connaisse leurs effets sur la santé.

Ils existent sous différentes formes : barres chocolatées, céréales du petit déjeuner, soupes, plats cuisinés, etc.

Expliquez-nous Laurence ce qu’est un aliment ultra transformé ?

Trois catégories d’aliments existent.

Premièrement : Les aliments bruts.

Deuxièmement : ceux qui sont transformés.

Troisièmement : les aliments ultra-transformés.

Ces derniers ont pour base des produits alimentaires qui subissent une transformation tellement excessive qu’il est indispensable de leur rajouter des éléments cosmétiques pour les rendent appétibles et désirables.

Colorants, additifs industriels, dextrose, protéines de lait, arômes, entre autres, permettent d’imiter, augmenter un goût, accentuer une couleur ou même une texture.

Comment fait-on Laurence pour reconnaître les produits ultra-transformés ?

La première action à faire pour les identifier est de lire les compositions.

Plus la liste des ingrédients est longue, plus le risque d’acheter un aliment ultra transformé est grand. Cinq à six ingrédients inconnus dans une recette indiquent la forte probabilité d’être en présence d’un produit ultra-transformé.

Certains en contiennent parfois jusqu’à trente !

Il faut également se méfier des emballages attractifs et colorés, ainsi que des mentions complémentaires comme « riche en fibre » « vitaminé » «  sans huile de palme ». Celles-ci font penser à un produit de qualité pour cacher de nombreuses adjonctions chimiques.

Les produits ultra-transformés  sont aussi ultra riche en graisse, sucre et sel, trois éléments qui créent le plus l’appétence et la dépendance.

Laurence, y a-t-il des risques pour la santé avec les aliments ultra-transformés ?

Les risques pour la santé sont potentiellement importants.

Aujourd’hui, les effets à long terme de la consommation des produits ultras transformés sont mal connus.

Toutefois, des études scientifiques pointent du doigt leurs dangers comme facteur d’augmentation du surpoids, dans l’accroissement de l’obésité, mais aussi du diabète de type 2, du syndrome métabolique, de l’hypertension artérielle et du cholestérol, pour ne citer que quelques-uns des dangers mis en lumière par les rares études. Il est aussi question d’une multiplication du cancer du sein.

Par chance, le retour à une consommation de produits bruts a pour l’organisme un effet rétroactif avec une diminution des maladies.

Faut-il donc supprimer ces aliments ultra-transformés de son alimentation ?

Il est du libre arbitre de chacun de choisir ce qu’il consomme.

En tant que spécialiste de l’alimentation et de la nutrition, à titre personnel, j’exclus systématiquement de mon alimentation les produits ultra-transformés.

Quand on mange un produit brut, on sait ce que l’on consomme. Difficile pour le consommateur de le savoir pour ces produits ultra-transformés.

Ils ouvrent l’appétit plutôt que de rassasier. Ils présentent des addictions alimentaires. En outre ils sont très riches en calories, mais pauvres en effets protecteurs pour la santé, comme les fibres, les vitamines et les antioxydants.

Les aliments destinés aux enfants sont une cible de choix, car ces jeunes consommateurs deviennent conditionnés aux aliments ultra-transformés. Ils auront aussi plus de mal à apprécier des aliments bruts les trouvant fades ou insipides.

Merci Laurence. De quoi nous parlerez-vous la semaine prochaine ?

Bonne semaine à toute et à tous. À la semaine prochaine où nous parlerons de l’alimentation des personnes âgées.

Laurence MYR

Diététicienne nutritionniste Diplômée d’État et Naturopathe N.D. - D.U. Nutrition de l'Obésité et Conséquences Métaboliques, D.I.U. Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et DPC Diabète (DT2)

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Écrire un commentaire